Partager :

Les EAU et Israël ont convenu de discuter des possibilités d’investissement dans le secteur de l’énergie et de renforcer la coopération entre les deux pays et ce projet a été évoqué lors d’un appel vidéo entre le ministre de l’énergie et des infrastructures des EAU, Suhail Al Mazrouei, et le ministre israélien de l’énergie, Yuval Steinitz, mercredi dernier.

Les deux pays ont également discuté des moyens de renforcer leur coopération dans le secteur du pétrole et du gaz, de l’adoption de l’énergie verte et des technologies avancées dans le domaine de l’énergie.

M. Al Mazrouei a présenté la stratégie énergétique des EAU pour 2050, qui est le premier plan énergétique unifié du pays visant à maintenir un équilibre entre la production et la consommation et à respecter les engagements environnementaux mondiaux, afin de créer un environnement économique favorable à la croissance globale.

Les experts affirment qu’il existe un grand potentiel de coopération entre les deux pays dans le secteur de l’énergie, en particulier les énergies renouvelables, suite à l’accord.

En tant qu’importateur net d’énergie, Israël a progressivement développé sa capacité en matière d’énergies renouvelables. L’année dernière, le pays disposait d’une capacité de production d’énergie solaire de plus de 1,4 gigawatt, juste derrière les EAU et l’Égypte. Israël a l’intention d’augmenter sa capacité d’énergie solaire à 15 gigawatts d’ici 2030, pour un coût de 22 milliards de dollars (80,8 milliards de DH).

En plus de l’énergie, les deux pays ont signé une série d’accords dans des secteurs tels que la banque et la logistique et au début de ce mois, la Banque islamique d’Abou Dhabi et le NBD des Émirats ont déclaré avoir signé des accords préliminaires avec des prêteurs israéliens afin d’explorer les domaines de coopération future. La First Abu Dhabi Bank, la plus grande banque des Émirats arabes unis en termes d’actifs, est également en pourparlers avec des banques en Israël.

L’opérateur portuaire mondial DP World a déclaré avoir signé un accord avec le deuxième prêteur israélien, la banque Leumi, afin d’explorer les opportunités dans le secteur de la logistique en Israël.

Le ministre de l’économie des EAU, Abdulla Al Marri, a déclaré la semaine dernière que « tout le monde en bénéficiera » suite à la signature de l’accord entre les EAU et Israël.

Les EAU estiment qu’entre 300 et 500 millions de dollars d’accords commerciaux pourraient résulter de la normalisation des relations entre les deux pays, M. Al Marri ayant déclaré qu’un chiffre exact serait bientôt annoncé.

Source : The National & Israël Valley

Partager :