Partager :

La semaine dernière, le gouvernement népalais a signé un nouvel accord avec Israël pour envoyer des Népalais travailler comme aide-soignants et selon le ministre du travail, de l’emploi et de la sécurité sociale, Rameshwar Ray Yadav, les deux pays signeront bientôt un protocole d’accord (MoU) pour lancer le processus. « Les travailleurs népalais pourront travailler dans le secteur des soins infirmiers en Israël », a déclaré M. Yadav au Post. « Auparavant, ils travaillaient comme aide-soignants dans le secteur privé. Maintenant, ils seront autorisés à travailler dans les hôpitaux et autres établissements du pays ».

Les deux pays devraient signer un accord pour fournir du travail à 500 Népalais dans une première phase. Le ministre a déclaré que le premier lot de migrants népalais partira pour Israël dans environ trois mois.

Le nouvel accord sur le travail avec Israël intervient alors que le gouvernement népalais donne la priorité aux nouveaux accords sur le travail et à la révision des anciens accords avec divers pays. À ce jour, le Népal a signé des accords de travail avec neuf pays (Qatar, Émirats arabes unis, Bahreïn, Japon, Israël, Jordanie, Corée du Sud, Malaisie et Maurice).

Les Népalais travaillent depuis longtemps comme aide-soignants en Israël et après quelques périodes fluctuantes, Israël a exprimé son intérêt pour l’embauche de plus de travailleurs népalais, en commençant par environ 500 aides-soignants.

Les experts en migration de travail reconnaissent également qu’Israël est une destination plus sûre et plus attrayante pour les travailleurs migrants népalais par rapport aux pays du Golfe et à la Malaisie.
« Israël, en tant que marché du travail, est une bonne option pour les migrants népalais. Pour les services de soins, les Népalais se sont fait un nom dans de nombreux pays, ce qui a dû les amener à préférer embaucher des travailleurs népalais comme soignants », a déclaré Baniya, directeur adjoint du Centre d’étude du travail et de la mobilité, Social Science Baha. « De plus, les bonnes relations diplomatiques du Népal avec Israël ont peut-être joué en faveur des travailleurs népalais. Maintenant, le gouvernement devrait s’efforcer de garantir plus d’emplois dans son secteur agricole et dans d’autres secteurs également ».

Source : Kathmandupost & Israël Valley

Partager :