Partager :

Israël a lancé sa première émission d’obligations vertes à une échéance de 10 ans libellées en dollars, levant ainsi un total de 2 milliards de dollars par le biais d’une offre de dette internationale, alors que le gouvernement se prépare à atteindre son objectif d’une économie à émissions nulles d’ici 2050.

Israël est le 24e pays au monde à émettre des obligations vertes, conçues pour financer des objectifs environnementaux clés tels que ceux énoncés dans le plan d’action national sur le changement climatique qui vise à réduire les émissions de CO2. Le gouvernement entend réduire les émissions de gaz à effet de serre d’au moins 27 % d’ici 2030, par rapport à une référence de 2015, et arriver à « net-zéro » d’ici 2050.

Le ministère des Finances a déclaré avoir émis pour 2 milliards de dollars d’obligations vertes à un taux supérieur de 95 points de base au taux de référence des obligations d’État américaines à échéance similaire. La demande s’est élevée à environ 12 milliards de dollars, soit six fois le montant émis, car plus de 200 investisseurs de 35 pays, dont les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Allemagne et les Émirats arabes unis, ont participé à cette offre internationale d’obligations.

TIMES OF ISRAEL. COPYRIGHTS.

Partager :