Partager :

Israël a enregistré un excédent budgétaire de 9,8 milliards de shekels en 2022 – ce qui représente 0,6 % du produit intérieur brut – avec une hausse des recettes fiscales de 14 %, a fait savoir mercredi le ministère des Finances israélien.

En 2022, les recettes du gouvernement ont augmenté de 4,8 %, à 468,5 milliards de shekels, et elles ont dépassé les dépenses totales de 458,8 milliards, entraînant un excédent pour la toute première fois depuis 1987, a indiqué le ministère. Le ministère des Finances avait établi une cible en matière de budget de 3,9 % pout 2022. La Banque d’Israël, au début du mois, s’attendait à un déficit budgétaire de 0,3 % du PIB.

« 2022 a été une année caractérisée par une hausse exceptionnellement élevée des recettes de l’État qui est venue s’ajouter à une croissance exceptionnelle, suite au rétablissement impressionnant de l’économie dans le sillage de la crise du coronavirus », a écrit le ministère dans son rapport.

Israël avait enregistré un déficit de 4,4 % du PIB en 2021 et de 11,3 % en 2020 alors que le gouvernement adoptait un plan d’aide économique de 196,3 milliards de dollars, portant sur plusieurs années, pour aider l’économie locale aux prises avec la pandémie. Aujourd’hui, 92 % de la somme allouée a d’ores et déjà été dépensée, a fait savoir le ministère. Au mois de décembre, Israël avait annoncé un déficit budgétaire de 18,7 milliards de shekels.

TIMES OF ISRAËL. COPYRIGHTS.

Partager :