Partager :

La guerre en Ukraine et les sanctions imposées à la Russie continuent d’avoir des conséquences sur le porte-monnaie des Israéliens.

Ainsi, le prix à la pompe a augmenté de 39 agorot. Si en avril 2021, un litre de SP98 coûtait 6.04 shekels, il est de 7.44 shekels en avril 2022.

Au ministère des Finances, il n’est pas question de diminuer les taxes pour permettre d’atténuer cette augmentation pour le consommateur.

En Israël, 80% de la consommation d’essence est effectuée par les couches économiques supérieures.

Les prix des transports en commun utilisés par les couches défavorisées, n’augmentent pas et sont subventionnés par l’Etat.

Les experts estiment que le prix du pétrole a atteint un pic et qu’il ne devrait pas augmenter davantage sauf si des événements dramatiques devaient se produire sur le terrain ukrainien.

En tout cas, il ne devrait plus augmenter de façon aussi drastique dans les mois à venir.

lphinfo.com

 

Partager :