Partager :

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett, le ministre des Finances Avigdor Lieberman et la ministre de l’Economie Orna Barbivai ont donné une conférence de presse mercredi soir alors que la hausse des prix dans le pays est à l’origine de plusieurs polémiques et protestations ces derniers jours.

Le Premier ministre a notamment annoncé un plan de 4,4 milliards de shekels (1.2 milliard d’euros) pour faire face à la hausse du coût de la vie, qui comprendra une série de mesures visant notamment à réduire les impôts des familles qui travaillent et à faire baisser le prix de l’électricité et des aliments de base.

M. Bennett a promis de « réduire les impôts de chaque famille » appartenant à la classe moyenne.

Le gouvernement modérera par ailleurs la hausse des prix de l’électricité en supprimant la taxe sur le charbon d’ici 2022.

Les bas salaires, qui n’atteignent pas le seuil de paiement de l’impôt, recevront 20% supplémentaires dans le cadre d’une bourse de travail. La première impulsion de 800 shekels (218 euros) devrait avoir lieu en juillet – une étape qui nécessite toutefois une législation à la Knesset.

« Nous ne gérons pas une économie de confinements mais de croissance. Ce qui me guide, c’est que quiconque travaille pour gagner sa vie puisse travailler et survivre. Cela ne devrait pas être difficile, » a assuré Naftali Bennett.

www.i24news.tv

Partager :