Partager :

La coalition au pouvoir en Israël cherche à prendre de l’avance sur les budgets 2023 et 2024, a révélé mercredi Channel 12.

Selon la chaîne, le gouvernement prévoit de soumettre au vote le prochain budget biennal en mai prochain afin de faire passer le message que la coalition actuelle est stable, malgré les différences et les oppositions idéologiques des partis qui la composent.

L’initiative, lancée par le ministre du Logement Ze’ev Elkin (Nouvel Espoir), recueillerait les faveurs du Premier ministre Naftali Bennett, du ministre des Affaires étrangères Yaïr Lapid et du ministre des Finances Avigdor Liberman, selon Channel 12.

L’idée de cette décision serait de faire voter le budget à un moment où tous les députés de la majorité sont relativement unis, alors que la coalition ne montre que peu de signes de division.

En novembre, la Knesset a adopté à une majorité très faible les budgets pour les années 2021 et 2022. Ce vote a toutefois renforcé l’alliance improbable au pouvoir de huit partis idéologiquement disparates.

Si la Knesset n’avait pas réussi à adopter un budget à la date limite, elle aurait été dissoute et des élections auraient été automatiquement provoquées.

Le plan de dépenses de 609 milliards de shekels (173 milliards d’euros) voté en 2021 a été le premier budget adopté par Israël depuis 2018, en raison d’une impasse politique prolongée qui a vu les gouvernements successifs tomber avant d’avoir pu présenter une proposition de budget à la Knesset.

ww.i24news.tv/
Partager :