Partager :

La chanson « Kakdila » est critiquée pour ses « connotations racistes ».

La méga star de la pop Omer Adam, qui domine les classements Spotify et Apple en Israël, est au cœur d’une polémique depuis la sortie de son dernier single, « Kakdila », qui a été jugé « raciste et sexiste » par plusieurs personnalités russo-israéliennes et une ministre du gouvernement.

La chanson, partiellement chantée avec un faux accent russe, parle d’une jeune femme russe, de son alcoolisme, de son incapacité à bien parler l’hébreu, et fait allusion à ses exploits sexuels.

Intitulée « Kakdila », qui signifie « Comment allez-vous » en russe, la chanson est sortie pour Novy God, la fête russe du Nouvel An.

Le titre est en vogue sur YouTube, où elle comptabilise déjà plus de 5.000 commentaires tandis que le chanteur a été pris à partie par des personnalités publiques pour les paroles de sa chanson.

La cheffe du parti travailliste et ministre des Transports Merav Michaeli, a qualifié la chanson de « trois minutes les plus vulgaires », d’après Ynet.

Mme Michaeli a réprimandé l’artiste pour avoir stigmatisé les Israéliens d’origine russe plutôt que de célébrer leur culture.

Omer Adam a répondu aux propos de la ministre sur les réseaux sociaux en lui disant que sa propre famille est originaire du Caucase, une région d’anciennes républiques soviétiques, et qu’il n’a jamais eu l’intention d’insulter qui que ce soit avec une chanson écrite et interprétée « en plaisantant ».

Le chanteur a également fait remarquer que le partenaire de Mme Michaeli, l’humoriste Lior Schein, avait autrefois une émission de télévision satirique qui se moquait régulièrement des Israéliens d’origine russe.

Il lui a également dit de « s’occuper de ses affaires » et d' »améliorer les transports publics en Israël ».

i24News

 

Partager :