Partager :

Les responsables américains et palestiniens relancent le dialogue économique après 5 ans d’interruption.

Des responsables américains et palestiniens se sont rencontrés pratiquement pour la relance du « Dialogue économique américano-palestinien », qui n’a pas réussi à se réunir sous l’administration Trump lorsque les relations entre Washington et Ramallah se sont détériorées à un niveau historiquement bas.

Les responsables d’un large éventail de bureaux gouvernementaux des deux côtés ont discuté du « développement des infrastructures, de l’accès aux marchés américains, de la réglementation américaine, du libre-échange, des questions financières, des énergies renouvelables et des initiatives environnementales, de la connexion des entreprises palestiniennes et américaines et de la résolution des obstacles au développement économique palestinien », selon le département d’État.

Il s’agit de la dernière mesure prise par l’administration Biden pour renforcer les liens avec les Palestiniens. Depuis son entrée en fonction en janvier dernier, le président américain Joe Biden a renouvelé des centaines de millions de dollars d’aide humanitaire à la Judée-Samarie, à la bande de Gaza et à l’agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens UNRWA. Il a également rétabli les liens officiels avec Ramallah, qui ont pratiquement rompu les relations avec Washington après que l’ancien président Donald Trump a reconnu Jérusalem comme capitale d’Israël fin 2017.

Les responsables de Biden ont tenu des réunions régulières avec leurs homologues palestiniens, et l’Autorité palestinienne a même commencé à s’engager avec l’ambassade des États-Unis à Jérusalem à la suite d’une annonce par l’administration Biden qu’elle rouvrirait le consulat américain dans la ville, qui a longtemps servi de mission facto aux Palestiniens avant qu’elle ne soit fermée par Trump en 2019.

Gabriel Attal

Radio J.

Partager :