Partager :

L’autorité des concurrences a perquisitionné mardi dans les bureaux des géants de la grande distribution

La Commission parlementaire des affaires économiques a conduit mercredi des débats sur la flambée des prix en Israël et la concurrence dans l’industrie alimentaire, auxquels ont été conviés les géants de la grande distribution.

Ces discussions interviennent au lendemain d’une perquisition de l’autorité des concurrences dans les bureaux de plusieurs supermarchés soupçonnés de coordonner leurs prix.

Plusieurs grandes chaînes de supermarchés sont dans le viseur de la police et du gouvernement, depuis la découverte d’un site internet d’achats en ligne appartenant à Super-sal qui vendait ses produits deux à trois fois moins cher aux clients orthodoxes.

En Israël, les prix des denrées alimentaires sont 36% supérieurs à la moyenne de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), tandis que dans l’Union européenne, ces prix sont 9% inférieurs à la moyenne de l’OCDE.

Une nouvelle hausse des coûts en Israël a par ailleurs été annoncée.

Les Israéliens s’endettent chaque année davantage pour subvenir à leurs besoins de première nécessité. Le montant du découvert moyen d’un ménage est passé de 11.216 shekels en août (un peu plus de 3.000 euros) à 14.176 shekels (près de 4.000 euros) en octobre.

i24 News (Copyrights).

Partager :