Partager :

La valeur des acquisitions de startups et d’entreprises israéliennes à ce jour en 2021 a atteint 8,24 milliards d’euros à travers 86 transactions, soit près du double de la valeur des acquisitions en 2020 lorsque le monde a été frappé par la pandémie de COVID-19, selon un rapport du cabinet de conseil PwC Israël relayé par le Times of Israel.

Ce chiffre représente également une hausse de près de 25 % par rapport à 2019, où l’ensemble des transactions avait atteint 6,7 milliards d’euros, souligne le rapport dont la publication est prévue dans les prochaines semaines.

« Au cours du processus d’élaboration du rapport, nous avons remarqué cette énorme tendance », a déclaré Yaron Weizenbluth, associé et responsable du pôle high-tech chez PwC Israël.

« Au cours de l’année 2021, tout le monde était occupé par le nombre d’IPO (introductions en bourse) et de SPAC (sociétés d’acquisition à vocation spéciale) qui ont constitué une voie alternative privilégiée vers les marchés publics pour de nombreuses entreprises israéliennes au début de l’année, mais nous n’avions pas vraiment remarqué la quantité énorme de sorties technologiques reflétant les tendances actuelles de l’écosystème israélien », a-t-il ajouté.

La majorité des 86 opérations d’acquisition qui ont eu lieu en 2021 ont concerné des petites et moyennes entreprises et des startups, a souligné Yaron Weizenbluth.

Parmi les acquisitions notables de cette année, on note la cession de la plateforme israélienne de généalogie en ligne MyHeritage par Francisco Partners pour 520 millions d’euros, l’acquisition par Cisco de Sedona Systems pour un montant estimé à 87 millions d’euros, et celle de la société de surveillance des applications Epsagon pour 430 millions d’euros, également par Cisco.

i24 News (Copyrights).
Partager :