Partager :

Des centaines d’agriculteurs ont manifesté dimanche contre un plan gouvernemental visant à réformer leur industrie en réduisant les taxes à l’importation sur les produits et en ouvrant le marché à la concurrence, avertissant que cela ne réduira pas les coûts pour les consommateurs finaux car ce sont les fournisseurs, et non les producteurs, qui gonflent artificiellement les prix.

Selon The Times of Israel :

« Ils ont également averti que la réforme risquait de détruire l’industrie agricole israélienne, et donc de rendre Israël vulnérable aux boycotts et autres mesures punitives.

Les producteurs de fruits, de légumes et d’œufs se sont réunis au moshav Zarit, communauté agricole située près de la frontière avec le Liban et au cœur de l’industrie israélienne de la production d’œufs, a rapporté dimanche le site web Ynet.

Ils ont installé une tente de protestation à proximité et ont juré qu’elle resterait en place jusqu’à ce que la réforme, dévoilée la semaine dernière par le ministre des Finances Avigdor Liberman et le ministre de l’Agriculture Oded Forer, soit annulée.

Haim Dahan, du moshav Tzuriel, qui est l’un des représentants de la région nord au conseil de l’industrie de la volaille, a déclaré à Ynet que les prix étaient le résultat de fournisseurs qui achetaient directement aux producteurs et majoraient ensuite le coût des produits comme les œufs lorsqu’ils les vendaient aux supermarchés ».

The Times of Israel(Copyrights).

Partager :