Partager :

Bonjour Ilana Ferhadian,

PARTIE 1. L’innovation « Sport & Tech » avec le « French Touch », un atout énorme en Israël.

Decathlon a ouvert son premier magasin en Israël à Rishon Lezion il y a quatre ans. Une entrée remarquée sur le marché des articles de sport. Le magasin avait été dévalisé dès les premiers jours. Decathlon a ouvert ensuite un deuxième magasin dans le nord d’Israël, dans la zone commerciale BIG de Krayot puis un troisième à Netanya et un quatrième dans le centre de Tel Aviv sur le Boulevard Rothschild.

Raisons du succès : Le sport est pratiqué par presque 80 % de la population israélienne et la mode est aux vêtements de sport même pour ceux qui ne le pratique pas. La marque a décidé d’appliquer des prix très raisonnables dans un pays ou tout est cher. Décathlon s’appuie sur un centre logistique à Ashdod. Décathlon a ouvert où va ouvrir à Beersheva, à Kfar Saba, à Petah Tikva.

Louise Chekroun est la PDG de Decathlon Israël : « Je suis en Israël depuis déjà un moment c’est un beau pays, les gens me disent: Louise, Decathlon c’est formidable, mais quels seront les prix? Ce seront les mêmes prix qu’en Europe, qu’en France? Je le dis avec une grande fierté: Décathlon vendra des produits innovants aux prix les plus bas. Nous avons une équipe de développement, nous sommes donc responsables des produits, de leur niveau de développement, de leur conception, de leur production et de leur vente. »

Avec plus de 2 193 magasins répartis dans 57 pays, le groupe estime son chiffre d’affaires global à plus de 12,4 milliards d’euros annuellement.

BREVETS ET INNOVATIONS. Decathlon a créé des « magasins-laboratoires » pour inventer et mettre au point ses nouveaux produits. Ceux de la gamme Quechua sont créés près de Chambéry et ceux de Tribord à Hendaye. Decathlon sort une dizaine d’innovations exclusives par an. Elles doivent répondre à une vraie demande, avoir un intérêt économique et être réalisables. « L’innovation en rafale »de Decathlon est un énorme atout en Israël. Les israéliens adorent les innovations pratiques.

INNOVATION. Quatre des six dernières innovations de Decathlon concernent des équipements de vacances. Decathlon espère bien ainsi rééditer les succès de son masque de plongée ou de sa tente dépliable quasi instantanément.

C’est d’ailleurs sur ces deux produits stars que le concepteur et distributeur d’articles de sport a travaillé à nouveau. Il sort une version améliorée du masque Easybreath – pour le snorkeling avec tuba intégré – qui permet d’être entendu quand on parle la tête hors de l’eau, grâce à une valve acoustique au niveau de la bouche.

Quant à la tente 2seconds Easy, qui avait déjà connu une évolution en 2020, avec notamment un tissu garantissant un haut niveau d’obscurité, celle qui vient de sortir est encore un peu plus légère (4,5 kg contre 4,7), un peu moins chère (75 euros contre 99) et réparable. Une version trois places doit sortir en 2022.

L’innovation fait partie de l’ADN de Decathlon, et ce depuis ses débuts en 1976. Cette démarche s’est construite avec le temps, et plus précisément dans les années 90 avec l’arrivée des premières marques propres : Quechua, Tribord, Kipsta etc.

L’innovation se joue dans les coulisses de Decathlon, au cœur de laboratoires qui créent, testent, re-testent, dessinent, conçoivent : le Sportslab, les process industriels, le design, la R&D et les technologies. L’innovation chez Decathlon est pragmatique, concrète, et avec un objectif fort et inchangé : rendre le sport toujours plus accessible au plus grand nombre !

L’INNOVATION EN CHIFFRES CHEZ DECATHLON

850 ingénieurs
300 designers
1 centre de R&D : le Sports Lab (étude du corps humain en mouvement) avec 50 ingénieurs
Et des centres de conception dédiés, le Water Sports, le Mountain store

Sur l’année 2019 :

– 207 recherches d’antériorité réalisées
– 65 brevets déposés
– 372 dessins et modèles déposés (protection du design de nos produits)

PARTIE 2. LA FRANCE EN ISRAËL. La présence française en Israël s’est sensiblement développée ces vingt dernières années. Une cinquantaine de filiales d’entreprises françaises emploient plus de 6000 personnes dans divers secteurs d’activités comme l’énergie, les télécommunications, les transports. Une centaine d’entreprises françaises sont implantées en Israël. Elles représentent 5 530 emplois et un chiffre d’affaires évalué à 534 millions d’euros ».

Selon i24 News : « L’Occitane, Monceau fleurs, Décathlon ou encore Bash, les grandes enseignes s’implantent de plus en plus en Israël et font le bonheur des Français ravis de retrouver un peu de métropole en Israël, mais aussi celui des locaux, friands de découvrir la qualité et le raffinement à la française. Les grandes entreprises françaises ont investi le marché israélien dans les années 1990 mais depuis dix ans, elles connaissent un véritable essor. « En Israël, l’économie est en bonne santé et le niveau de vie est relativement élevé. On constate une vraie demande de produits de qualité et la France reste un gage de qualité, » assure Brigitte Benhayoun, chef du pôle business France-Israël ».

Partager :