Partager :

Le World Logistics Passport (WLP), une initiative politique majeure mise en place pour accroître les opportunités commerciales entre les marchés émergents, a accueilli Israël comme participant au programme, marqué par une cérémonie de signature virtuelle avec la Fédération des chambres de commerce israéliennes.

Dixième pays à participer au WLP, dont la stratégie commerciale et l’expertise visent à accroître la résilience des économies du monde entier, Israël rejoint ainsi les récents pays membres que sont l’Inde, l’Afrique du Sud et l’Indonésie, entre autres.

La cérémonie de signature a eu lieu en présence du sultan Ahmed Bin Sulayem, président de la Dubai’s Ports, Customs and Free Zone Corporation (PCFC), et d’Amir Shani, vice-président de la Fédération des chambres de commerce israéliennes, ainsi que d’autres cadres israéliens de la Chambre.

Bin Sulayem a déclaré : « Dubaï est une méga-plateforme commerciale mondiale dotée d’une infrastructure de classe mondiale qui permet la circulation des marchandises entre les nations par les voies les plus rapides possibles, créant ainsi des gains de temps et d’argent. Aujourd’hui, nous accueillons la Fédération des chambres de commerce israéliennes au sein du World Logistics Passport, car nous renforçons et élevons encore les liens entre nos deux nations. Par le biais du WLP, nous aspirons à forger des liens économiques plus étroits et à exploiter notre expérience collective, afin de débloquer de nouvelles opportunités commerciales pour Israël avec le monde, via Dubaï, et avec Tel-Aviv comme centre logistique majeur ».

Le commerce entre Dubaï et Israël a atteint une valeur de 1 milliard d’AED (272 millions de dollars) entre septembre 2020 et janvier 2021. Ce chiffre comprend 6 217 tonnes de fret maritime et aérien circulant entre les deux nations. Les principales importations et exportations concernaient des appareils mécaniques et médicaux, des appareils électroniques, des écrans plats, des téléphones intelligents, des diamants et des pièces de rechange pour moteurs.

Ce partenariat permettra aux entreprises israéliennes de réduire leurs coûts et d’améliorer leur chaîne d’approvisionnement à destination et en provenance d’Israël en utilisant Dubaï comme plate-forme logistique pour de nouveaux marchés.

Grâce au WLP, les commerçants peuvent s’attendre à économiser 25 % sur les coûts de fret et 10 % sur le temps de transit. Prenez, par exemple, le voyage de fret d’Israël vers l’Asie du Sud-Est. Le transport de marchandises de grande valeur et de faible poids par des voies de transport historiquement établies en Asie prend beaucoup plus de temps, et est donc plus coûteux, que si les marchandises passaient par Dubaï.

Source : Arabian Aerospace & Israël Valley

Partager :