Partager :

Ces dernières années, la destination des exportations a considérablement changé. Les exportations en général (à l’exclusion des diamants) vers les pays asiatiques sont notamment passées de 18% en 2009 à 22% en 2019.

Après la Chine (402%), les plus fortes hausses des exportations sur une décennie ont été enregistrées au Royaume-Uni (286%), en Pologne (162%), au Japon (73%), en Turquie (66%) et au Brésil (61%).

Les exportations israéliennes de services et de marchandises devraient battre un nouveau record annuel en 2019 alors que les revenus annuels atteignent 114 milliards de dollars, a annoncé lundi le ministère de l’Economie et de l’Industrie.

La valeur totale des exportations représente une augmentation de 4,5% par rapport à 2018, et quelques 68% de plus qu’en 2009. Au cours de la dernière décennie, les exportations ont augmenté en moyenne annuelle de 5,3%.

La forte augmentation enregistrée au cours des 10 dernières années a été alimentée par la flambée des exportations de services, notamment les exportations de haute technologie.

Les exportations de services ont augmenté de 160%, passant de 21,5 milliards de dollars en 2009 à près de 56 milliards de dollars en 2019.

« Les données relatives à l’exportation de la dernière décennie sont la preuve de la bonne santé de l’économie israélienne », a déclaré le ministre de l’Economie Eli Cohen.

« Les exportations israéliennes sont d’une grande importance pour l’économie israélienne, elles sont le moteur de la croissance économique et une source centrale d’emplois stables et de prospérité économique et sociale », a-t-il ajouté.

Partager :