Partager :

Les bourses aux diamants de Ramat Gan et de Dubaï ont annoncé récemment qu’elles avaient conclu un accord pour stimuler leurs échanges, quelques jours à peine après qu’Israël a signé des accords historiques avec les Émirats arabes unis et Bahreïn à la Maison-Blanche pour normaliser leurs relations.

Selon i24 News : « Grâce à cet accord négocié par les États-Unis, les Émirats arabes unis et Israël affichent désormais au grand jour leurs liens économiques.

Cet accord de normalisation « ouvrira un vaste horizon de coopération économique entre les deux pays », a souligné Yoram Dvash, président de la Bourse aux diamants d’Israël, ajoutant que Dubaï était « l’une des plus grandes capitales mondiales du diamant », selon Les Echos.

Israël, autrefois le plus grand centre de vente de diamants au monde, demeure un leader majeur dans le polissage de cette pierre précieuse.

Dubaï, un centre financier régional, accueille de son côté un commerce de diamants émergent. Cette industrie est passée d’une valeur de 3,6 milliards de dollars (3 milliards d’euros) en exportations en 2003 à 23 milliards de dollars (19.5 milliards d’euros) en 2019.

Les EAU ont annoncé la fin de leur boycott d’Israël le mois dernier, permettant déjà aux banques et sociétés de recherche émiraties et israéliennes de signer des accords ».

Partager :