Partager :

Microsoft a décidé de mettre un terme à ses investissements dans la startup israélienne AnyVision, spécialisée dans les technologies de reconnaissance faciale.

Cette volte-face fait suite à un audit social de plusieurs mois mené par une équipe d’avocats spécialisés, recrutée l’année dernière par le géant de l’informatique américain.

AnyVision, basée à Holon, avait annoncé en juin 2019 avoir levé 74 millions de dollars, dont une partie provenait du fonds capital-risque de Microsoft. Un partenariat rapidement dénoncé par certaines associations, qui pointaient l’utilisation des technologies de la startup dans les checkpoints de l’armée israélienne en Cisjordanie.

En octobre dernier, les avocats de la multinationale américaine avaient été chargés de déterminer si les applications pratiques des outils créés par AnyVision permettaient la surveillance de masse, une action contraire aux principes éthiques de la firme.

En dépit des conclusions de l’enquête affirmant que selon les éléments rapportés, les technologies en cause n’avaient jamais été utilisées dans un tel but, Microsoft a tout de même fait savoir qu’elle retirait sa mise.

Le géant a justifié sa décision en expliquant ne plus vouloir réaliser d’investissements minoritaires dans des sociétés de technologies sensibles, du fait du peu de regard et de contrôle sur l’utilisation de ces outils.

https://www.i24news.tv/

Partager :