Partager :

Trois israéliens, Teddy Sagui, Guil Suied et Adam Neumann figurent au classement annuel des cent milliardaires du monde de la haute technologie publié dans le magazine Forbes. Teddy Sagui, le propriétaire de Playtech, est l’israélien le plus fortuné de la haute technologie et s’est classé au 69e rang mondial avec une fortune de 3,6 milliards de dollars. Le fondateur de Check Point, Gil Suied, a un capital de 2,9 milliards de dollars et est classé 85ème. Adam Neumann, fondateur de WeWork (1), est à la 93ème place avec 2,6 milliards de dollars.

Un classement du magazine Forbes

Au sommet de la liste mondiale de haute technologie, on retrouve le fondateur de Microsoft Bill Gates, avec 85,4 milliards de dollars. A sa suite figurent le fondateur d’Amazon Jeff Bezos, avec 81,7 milliards de dollars, et le PDG de Facebook Mark Zuckerberg avec 69,6 milliards de dollars. (Source : Israel HaYom. Copyright: Alliance)
LE PLUS. DANS LE POINT.
(1) WeWork, le géant américain du co-working et de la valorisation d’immeubles d’exception, arrive en France. Créée en 2010 par Adam Neumann à New-York, l’entreprise a déjà convaincu McKinsey, Volkswagen, Pinterest, Google, Deloitte, Visa, IBM, Microsoft ou encore BlaBlaCar d’héberger une partie de ses salariés. Le site – tout de même valorisé 16 milliards de dollars – s’est fait connaître en multipliant les attentions à ses salariés comme la mise à disposition de billards, de tables de ping-pong, ou encore en facilitant les manucures, les massages, les cours de yoga. Les entrepreneurs et les travailleurs indépendants peuvent également être séduits par ce concept, car il est possible de louer des postes de travail à l’unité (à New York, il faut débourser 45 dollars par mois pour rejoindre la communauté WeWork et payer autour de 500 dollars chaque mois par bureau). Son 110e positionnement en Europe sera situé rue La Fayette, un immeuble art déco qui fut autrefois le siège d’Areva. Comme toutes les entreprises américaines, WeWork sera sans doute montré du doigt parce qu’il chamboule l’ordre établi, mais le plus intéressant est que l’entreprise, qui a des ambitions planétaires, arrive à s’imposer comme une marque. Comment va réagir Regus, spécialiste de l’immobilier de bureau ? « L’arrivée de Wework de France est une très bonne nouvelle. La demande pour les espaces de bureaux flexibles n’en est qu’à ses débuts. 2017 devrait d’ailleurs être une année intéressante avec l’ouverture de la Station F, imaginée par Xavier Niel », explique ainsi Clément Altersco, créateur du site Bureaux A Partager, pionnier du coworking en France. Dans l’Hexagone, WeWork sera dirigée par Séverin Naudet, passé par Virgin (où il a notamment suivi Lenny Kravitz, Axelle Red ou encore Ben Harper), Dailymotion et Socialyse. L’autodidacte a également été le conseiller numérique de Matignon.

Partager :