Partager :

ELI COHEN. A. Eli Cohen, 47 ans, est député Likoud, ancien ministre de l’Économie et de l’Industrie et membre du cabinet restreint de sécurité. Il a hérité de ce ministère en mai 2020 et a suivi de près les négociations menées par le premier ministre et le chef du Mossad en vue de l’accord de paix signé avec les Émirats arabes unis et Bahreïn. Des négociations qui se poursuivent avec d’autres dirigeants arabes et pourraient déboucher bientôt sur de nouveaux accords. 

ISRAEL KATZ. B. Israël Katz a auparavant occupé les fonctions de ministre de l’Agriculture, ministre des Transports, ministre du Renseignement, ministre des Affaires étrangères et ministre des Finances. Israël Katz est né à Ashkelon. Ses parents Meir Katz et sa mère Malka (Nira), née allemande étaient des survivants de la Shoah dans la région de Maramureș en Roumanie.

Il s’est enrôlé dans l’armée israélienne en 1973. Il s’est ensuite porté volontaire comme parachutiste dans la brigade des parachutistes. Il a servi comme soldat et chef d’escouade. En 1976, il est devenu officier d’ infanterie après avoir terminé l’ école des aspirants-officiers et est retourné à la brigade des parachutistes en tant que chef de peloton. Après sa démobilisation en 1977, il a étudié à l’Université hébraïque de Jérusalem, et a obtenu un BA et une maîtrise. Pendant ses études à l’Université hébraïque au début des années 1980, il était président du syndicat des étudiants.

En , il a été suspendu pendant un an pour sa participation à des activités violentes pour protester contre la violence arabe sur le campus, notamment en emprisonnant le recteur Raphael Mechoulam dans sa chambre en guise de protestation.


Israël Katz était à la 34e place sur la liste LikoudGesherTzomet pour les élections de 1996, mais n’a pas été élu puisque la coalition ne remporte que 32 sièges. Cependant, il est entré à la Knesset en en remplacement d’ Ehud Olmert. Il a été élu en 1999 et réélu en 2003, et a été nommé ministre de l’Agriculture dans le deuxième gouvernement d’ Ariel Sharon en 2003. Katz quitte le cabinet en janvier 2006 après la scission LikoudKadima, et a été réélu aux élections de 2006.

En , Katz annonce un plan visant à augmenter considérablement le nombre de colons sur le Plateau du Golan. En , il suggère de faire un référendum parmi tous les membres du Likoud, ce qui permet au Premier Ministre Ariel Sharon, souhaitant mobiliser l’opinion publique sur son plan de désengagement de Gaza de contourner l’opposition au sein du Likoud, dominée par une pression des colons israéliens.

Avec Benyamin Netanyahou, Silvan Shalom et Limor Livnat, Katz ont annoncé qu’ils démissionneraient du gouvernement dans les deux semaines si Sharon n’accepterait pas d’organiser un référendum national sur le plan de retrait. Au même moment, il fait pression avec l’ Organisation sioniste mondiale pour que 32 milliards de dollars soient mis de côté pour fournir des subventions aux colonies de Cisjordanie.

Aux élections de 2009, Katz conserve son siège en étant à la 11e place de la liste du Likoud. Il est nommé Ministre des Transports dans le deuxième gouvernement Netanyahou. En , il a décidé de remplacer les panneaux de signalisation en Israël par de nouveaux afin que tous les noms apparaissant dessus en anglais et en arabe soient une translittération directe de leurs noms hébreux, au lieu d’être directement en anglais et en arabe.

Katz a été réélu en 2013 et reste ministre des Transports dans le troisième gouvernement Netanyahou. Il est réélu lors des élections législatives de 2015, en étant placé quatrième sur la liste du Likoud2, il est nommé Ministre du Renseignement et des Transports dans le quatrième gouvernement Netanyahou.

Le , Benjamin Netanyahou abandonne son poste de Ministre des Affaires étrangères et le cède à Israël Katz. Le , Katz devient Ministre des Finances dans le cinquième gouvernement Netanyahou.

Partager :