Partager :

Les Israéliens ont une consommation élevée de viande, avec 88,4 kg de viande consommés par habitant sur l’année 2019, dont 21 kg de viande rouge.

Israël détient le record mondial de consommation de viande de volaille par habitant, qui est de 65,1 kg/personne.

Depuis l’ouverture des contingents d’importation à droits nuls (qui étaient limités à 1 000 tonnes brutes jusqu’en 2015), l’importation de viande fraîche ne cesse d’augmenter.

Israël est un marché d’importation de bovins légers et bon marché. Une fois engraissés, ils fournissent environ 30 % des besoins du marché.

Avec le Covid-19, plus de repas ont été consommés à la maison, entrainant une croissance des ventes en grandes surfaces en 2020 par rapport à 2019. Cette consommation à domicile a incité les Israéliens à développer leurs compétences culinaires, tout en achetant des matières premières de meilleure qualité, comme la viande fraîche. (https://www.businessfrance.fr)

LE PLUS. La consommation de viande par habitant dans le monde serait en moyenne de 41,8 kg/hab., et serait en croissance, surtout dans les pays en développement avec 31,5 kg/hab. Elle serait de 36,3 kg par habitant en 2023 et pour les seuls pays développées de 69 kg /hab.

Le pays le plus végétarien dans le monde est le Bangladesh, où seulement quatre kilos de viande sont consommés par an et par une personne, selon les chiffres de 2009 auprès de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture.

Les viandes les plus intéressantes nutritionnellement sont la volaille comme la dinde, le poulet, voire la pintade riche en fer. Mais aussi les œufs, bio en priorité. Le label Bleu-Blanc-Cœur garantit une alimentation aux graines de lin, qui enrichissent les œufs en acides gras Omega 3.16.

 

Partager :