Partager :

Le destin du club de football a été en péril et a finalement été sauvé in extremis. L’ancien propriétaire Moshe Hogeg (1) a finalement signé un contrat avec l’ex-propriétaire du club de football de Bnei Yehuda, Barak Abramov, grâce à l’aide de l’ancien maire de Jérusalem, Nir Barkat (2).

Plus de 85 ans après sa fondation, le chemin vers le rachat a été ardu. Mais comment l’équipe en est-elle arrivée là ? Une longue série d’événements et de révélations dépassant la fiction auront transformé le club en placement que même les investisseurs les plus sensibles à la cause du Beitar préfèrent aujourd’hui éviter à tout prix.  (TIMES OF ISRAEL).

Beitar Jerusalem Football Club, communément appelé Beitar Jerusalem ou simplement Beitar, est un club de football israélien basé dans la ville de Jérusalem, qui joue dans la Premier League israélienne, le plus haut niveau du football israélien.

(1) Moshe Hogeg, avait annoncé en septembre 2021 son intention de se retirer du club. Il a été arrêté par la police puis mis en examen peu de temps après dans des affaires de fraude, de proxénétisme et de crimes sexuels.

La direction du club a pris ses distances ces dernières années avec le groupe de supporters « La Familia » et s’est employé à changer son image, recevant en 2017 un prix pour sa lutte contre le racisme des mains du président israélien Reuven Rivlin.

(2) Nir Barkat, né le 19 octobre 1959 à Jérusalem, est un homme d’affaires et un homme politique israélien. Membre du Likoud et ancien de Kadima, il est maire de Jérusalem de 2008 à 2018 et député à la Knesset depuis 2019.

 

Partager :