Partager :

Portugal, Pologne, ou encore Espagne : de plus en plus de familles israéliennes décident de s’expatrier en Europe à cause de la vie qui devient de plus en plus coûteuse en Israël.

« On a tout essayé: des banques, des prêts, des emprunts mais rien n’était vraiment possible », témoigne Vered à i24NEWS, une professeure d’anglais au chômage, qui explique que travailler lui revenait plus cher que de rester à la maison pour s’occuper de ses enfants.

Oded, son mari entrepreneur, explique qu’ils auraient pu rester en Israël avec 200 euros à la fin du mois. Mais même sans découvert, « où on va avec ça? », s’interroge-t-il. Ce couple envisage de s’installer au Portugal cet été et de réaliser son rêve : acquérir une maison.

« Ça me fait mal de devoir partir pour y arriver », confie Vered. « On serait très heureux de rester en Israël mais c’est impossible », poursuit son mari.

« Israël est un pays où vivre coûte cher »

« Les pouvoirs publics ont promis de faire baisser le coût de vie, mais au lieu de ça les prix ne font qu’augmenter », a déploré un autre couple au micro d’i24NEWS. L’impression de tout donner au pays, des rêves qui s’effondrent, la fatigue du désespoir : tant de motifs qui poussent nombre de foyers à quitter leur pays. Et si aucun chiffre officiel ne circule, le départ de familles israéliennes vers un nouveau « chez soi », là où le ciel est peut-être moins bleu mais l’herbe plus verte, semble s’inscrire comme une tendance forte.

i24News. COPYRIGHTS.

Partager :