Partager :

Yaïr Lapid a chargé les responsables du Trésor de fournir des propositions immédiates pour stopper les hausses de prix du pain dit « réglementé » en Israël, c’est-à-dire les pains blancs et noirs tranchés et non tranchés, ainsi que la hallah (pain de shabbat).

Yaïr Lapid a affirmé qu’il visait un arrêt complet de la hausse des prix, et a donné trois jours aux responsables pour soumettre leurs propositions. Vendredi, les géants de la grande distribution avaient déjà accepté de geler la hausse des prix du pain, à la demande de la ministre de l’Economie Orna Barbivai.

La hausse de prix attendue de 20 %, censée faire passer le coût du pain noir de 7,11 shekels à 8,54 shekels devait entrer en vigueur aujourd’hui.
Selon le bureau du Premier ministre, cette augmentation est le résultat d’une crise alimentaire mondiale liée à l’invasion russe de l’Ukraine, qui est un important exportateur de blé.
COPYRIGHTS i24News.
Partager :