Partager :

La chambre de commerce internationale de Dubaï a annoncé son intention d’ouvrir un bureau de représentation à Tel-Aviv pour faciliter le commerce et les investissements bilatéraux. Dans un communiqué, la Chambre internationale de Dubaï a déclaré que le bureau aiderait les entreprises israéliennes à tirer parti de leurs opérations aux Émirats arabes unis pour étendre leur portée sur le marché mondial à travers le golfe Arabe, l’Afrique et l’Asie.

La déclaration a été publiée lors d’une réunion tenue la semaine dernière entre le président de la Chambre internationale de Dubaï, Hamad Buamim, et la ministre de l’Économie et de l’Industrie, Orna Barbivai, à laquelle ont participé le chef de l’administration du commerce extérieur du ministère, Ohad Cohen, l’ambassadeur d’Israël aux Émirats arabes unis, Amir Hayek, et un certain nombre de représentants des deux pays.

L’annonce fait suite à l’adoption par la chambre d’une nouvelle stratégie triennale visant à renforcer le rôle de Dubaï en tant que centre d’affaires mondial et marché attractif pour les entreprises multinationales.

Dans un communiqué, Barbivai a déclaré : « La semaine dernière, au nom du gouvernement israélien, j’ai signé le CEPA [Accord de partenariat économique global] entre Israël et les Émirats arabes unis. Lors d’une réunion que j’ai menée plus tard avec SE Hamad Buamim, président et chef de la direction des Chambres de Dubaï, Son Excellence Hamad Buamim a annoncé nos objectifs mutuels visant à promouvoir rapidement la coopération économique. » Elle a affirmé que l’accord reflétait le ferme engagement des deux pays à renforcer les liens économiques et à créer de nouvelles opportunités commerciales.

Buamim a indiqué qu’ »en élargissant notre présence en Israël, nous serons bien placés pour atteindre les objectifs de l’accord de partenariat économique global signé par les Émirats arabes unis et Israël, construire de nouveaux ponts entre les deux communautés d’affaires et stimuler le commerce non pétrolier pour atteindre 10 milliards de dollars par an au cours des cinq prochaines années. »

Gabriel Attal

Radio J.

Partager :