Partager :

Le taux de croissance économique dans l’ensemble du Moyen-Orient passera de 6,1% en 2021 à 4,5% cette année

Les Nations unies ont considérablement réduit leurs prévisions de croissance économique mondiale pour cette année, les ramenant de 4% à 3,1%. Selon elles, la guerre en Ukraine a provoqué une hausse des prix mondiaux des denrées alimentaires et des produits de base et exacerbé les pressions inflationnistes, mettant en péril la fragile reprise après la pandémie de Covid-19.

Selon les prévisions du Département des affaires économiques et sociales des Nations unies pour le milieu de l’année 2022, la dégradation des perspectives de croissance est générale et concerne les plus grandes économies du monde – les États-Unis, la Chine et surtout l’Union européenne – ainsi que la majorité des autres pays développés et en développement.

Le rapport sur la situation et les perspectives de l’économie mondiale avertit également que la prévision actuelle de 3,1% « est confrontée à d’importants risques de baisse liés à une nouvelle intensification de la guerre en Ukraine et à de nouvelles vagues potentielles de la pandémie. »

Le rapport indique également que la plupart des pays du Moyen-Orient verront leur croissance s’accélérer, grâce aux prix de l’énergie, mais qu’Israël, la Jordanie, la Turquie et les Palestiniens verront leur croissance ralentir considérablement.

Le taux de croissance économique dans l’ensemble du Moyen-Orient passera de 6,1% en 2021 à 4,5% cette année et à 3,6% en 2023, selon le rapport.

i24News.

Partager :