Partager :

Les changements hebdomadaires des coûts du fret rendent difficile pour aux exportateurs israéliens Ltd de proposer des prix stables pour les herbes fraîches à ses clients d’Europe de l’Est et d’Asie. Les coûts de fret imprévisibles dus à la guerre russe en Ukraine influencent également les fleurs comestibles qu’ils exportent vers l’Asie.

Selon Ira Gonen, directrice des ventes chez Bless S.R. Ltd, elle doit contacter ses principaux clients chaque semaine pour ajuster les prix en raison de l’évolution constante des frais de transport. « Les prix fluctuent beaucoup à cause de la guerre. Les coûts de fret changent chaque semaine. Je dois contacter mes clients chaque semaine et leur faire savoir si les prix ont changé ou non. En fonction des coûts de fret, je dois augmenter les prix en conséquence. »

Bless S.R. Ltd exporte des herbes fraîches toute l’année. Cela comprend le basilic, la roquette, le thym, le romarin, la sauge, le citron, la menthe, le persil et l’aneth. « Ces herbes sont envoyées en Europe de l’Est, notamment en République tchèque, en Bulgarie et en Hongrie. Les pays européens qui reçoivent ces herbes sont le Portugal et l’Italie. Nous envoyons environ une tonne à chaque pays d’Europe de l’Est. Nous avons également le produit Salicornia, que nous vendons aux marchés du Japon et des Pays-Bas. Ce produit peut être utilisé avec les fruits de mer. Nous pouvons également proposer à nos clients une large gamme de fruits exotiques », déclare Mme. Gonen.

L’entreprise dispose d’un entrepôt à l’aéroport international Ben-Gourion de Tel Aviv, d’où elle peut facilement expédier par avion les herbes fraîches et les fruits exotiques vers les différents marchés. « Cela nous permet de mieux contrôler les produits entrants et sortants et nous donne la flexibilité nécessaire pour répondre aux demandes des clients qui souhaitent des expéditions aériennes à des moments différents ».

« En Europe de l’Est, nous avons de gros clients qui ont une commande hebdomadaire standard. Notre principal marché est la Russie, qui prend 10 tonnes par semaine. Nos exportations dans ce pays se portent bien pour l’instant. Nos autres marchés en Asie comprennent Singapour, la Corée du Sud, Hong Kong et Taiwan, qui reçoivent chacun environ une tonne par semaine. Ce sont nos clients de longue date, depuis cinq ans ou plus », explique Mme Gonen.

Selon elle, la demande d’herbes fraîches dans le reste de l’Europe se tourne vers le produit local au printemps et en été, en particulier vers le mois de juin. « Cela dépend du temps qu’il fait en Europe. Cela peut prendre un mois de plus ou être un mois plus tôt quand ils nous contactent pour des produits. »

« Les fleurs comestibles sont un produit très spécifique que nous proposons. Nous en envoyons beaucoup vers les marchés asiatiques, notamment Hong Kong, Singapour ainsi que la Russie. Nous n’avons pas de marché pour cela en Europe », précise Mme. Gonen.

Source : Freshplazza & Israël Valley

Partager :