Partager :

Le fonds de capital-investissement du gendre de Donald Trump, e Jared Kushner, Affinity Partners, va donner à deux start-ups israéliennes des dizaines de millions de dollars levés auprès du gouvernement saoudien qui seront prélevés sur les 2 milliards de dollars levés auprès de l’Arabie saoudite, dirigée par Mohammed bin Salman, qui a accepté que les entreprises israéliennes reçoivent ces fonds.

Ce sera la première fois que de l’argent passe du gouvernement saoudien pour être investi en Israël, Kushner espérant qu’il ouvrira des relations diplomatiques.

Cette initiative intervient deux ans après que M. Kushner, en tant que conseiller de la Maison Blanche, a contribué à l’établissement de relations commerciales entre les Émirats arabes unis et Israël.

« Si nous parvenons à faire en sorte que les Israéliens et les musulmans de la région fassent des affaires ensemble, les gens se concentreront sur leurs intérêts communs et leurs valeurs partagées », a déclaré M. Kushner. « Nous avons donné le coup d’envoi d’un changement régional historique qui doit être renforcé et entretenu pour réaliser son potentiel. »

L’Arabie saoudite n’a pas signé les accords d’Abraham, mais le plan récemment annoncé par Kushner d’investir l’argent du prince héritier MBS en Israël avec l’approbation de l’Arabie saoudite signale un réchauffement historique des relations entre les deux nations.

Lors de la levée de fonds en Arabie saoudite, Kushner a sollicité les dirigeants saoudiens et les a avertis que le pays pourrait perdre ce qu’ils appelaient « la Silicon Valley du Moyen-Orient » au profit de nations arabes concurrentes, ont déclaré au WSJ des personnes familières avec l’affaire.

Le prince Mohammed a précédemment déclaré qu’une grande partie du PIF serait utilisée pour développer une nouvelle ville-état futuriste saoudienne appelée Neom, dont il espère qu’elle recevra le soutien d’investisseurs israéliens.

Source : Dailylmail & Israël Valley

Partager :