Partager :

Le site Geektime a profité des célébrations du 74e anniversaire de l’indépendance d’Israël pour interroger quelques-uns de ses  experts afin qu’ils s’expriment sur l’écosystème technologique dans 10 ans.

FoodTech

Tamar Morag-Sela (Reinhold Cohen) : « Avec la pression croissante exercée par l’augmentation de la population mondiale et le réchauffement de la planète, la nourriture que nous mangeons subira des changements majeurs à l’avenir et elle devrait avoir une apparence et une sensation bien différentes d’ici 2030. Si la question de savoir si les aliments d’origine animale disparaîtront de nos habitudes culinaires fait débat, il ne fait aucun doute que d’ici 2030, des « aliments verts » habiteront nos assiettes. Le bifteck cédera sa place à la viande alternative, qu’elle soit dérivée de cellules, comme celle produite par les startups israéliennes Aleph Farms et Future meat, ou imprimée en 3D comme le fait la startup israélienne Redefine Meat. En outre, les produits laitiers seront remplacés par des laits alternatifs tels que les produits dérivés du pois chiche d’Innovopro. En outre, la route vers 2030 fera entrer dans nos habitudes alimentaires les aliments à base d’algues, comme ceux produits par Algaecore Tech, tout en laissant un espace respectueux pour les aliments magiques à base de champignons, riches en umami et en protéines, comme ceux développés par Kinoko-Tech foods. Le changement de la scène agricole en 2030 ne se fera pas seulement dans notre assiette, mais l’expertise agronomique sera associée au big data et à l’IA pour permettre une augmentation du rendement des cultures, et une agriculture verticale intelligente en intérieur, comme celle développée par les startups israéliennes Vertical Fields, tandis que LivingGreen dominera dans les espaces urbains pour atténuer la pénurie de terres agricoles. »

Technologie climatique

Rami Reshef (GenCell) : « Je suis convaincu qu’avec de nouveaux matériaux révolutionnaires, les technologies scientifiques vont stimuler l’économie de l’hydrogène et accélérer la transition vers les énergies renouvelables qui sont essentielles pour l’avenir durable du monde. À ce jour, l’énorme potentiel de l’hydrogène en tant que moteur de la décarbonisation n’a pas encore été réalisé. Les énormes investissements dans les véhicules à hydrogène, les stations de ravitaillement et les électrolyseurs n’ont pas permis un déploiement généralisé en raison des problèmes de transport et de stockage de l’hydrogène. Ces résolutions sont essentielles pour que les énergies renouvelables jouent un rôle central dans l’économie énergétique de demain. Nous pensons que des développements révolutionnaires dans le domaine des transporteurs d’hydrogène permettront de produire une énergie innovante, propre et économique sous forme de carburant stocké pour compléter les ressources renouvelables, tout en fournissant une énergie omniprésente, ininterrompue et neutre en carbone, partout et à tout moment. Ces développements révolutionnaires dans l’économie de l’hydrogène finiront par remplacer les combustibles fossiles et nous permettront d’atteindre les objectifs ambitieux de décarbonisation, avec un soutien suffisant, avant que le temps ne soit compté. »

Technologie de livraison de nourriture

Ami Palgi (Grubhub) : « La GenZ est le moteur de l’avenir de la livraison de nourriture. Ils consacrent la majeure partie de leurs revenus à la commande de repas en ligne et préfèrent acheter de la nourriture en ligne plutôt que de cuisiner en raison de leurs emplois du temps chargés et de leurs modes de vie rapides. Cela entraînera de nouvelles tendances ; premièrement, l’exploitation de nouveaux canaux pour passer des commandes, en tweetant, via une smartwatch ou depuis votre voiture ; deuxièmement, diverses options de livraison, des robots aux drones en passant par les parachutes ; et troisièmement, des services de livraison de niche, tels que la livraison d’aliments pour animaux de compagnie, le service d’alimentation à la poubelle pour la protection de l’environnement, les cuisines virtuelles et même les commandes d’aliments en cryptomonnaie basées sur la blockchain. Israël jouera un rôle central dans ces tendances, à la fois en tant que leader dans les nouvelles technologies (comme notre centre d’innovation TLV spécialisé dans la livraison par robot) et en tant qu’adopteur précoce des nouvelles tendances. »

Jeux vidéo

Elay De- Beer (Buff Technologies) : « Dans une décennie, le gaming, les jeux vidéo et le Metaverse seront le principal canal de divertissement dans nos vies. Le monde des jeux vidéo continuera à évoluer, le contenu sera plus riche, plus facile à atteindre et personnalisé. La technologie de soutien s’améliorera considérablement, avec le développement de moteurs graphiques, ainsi que de matériel de soutien comme les lunettes de réalité virtuelle et d’autres technologies. L’avenir du jeu est florissant et permettra aux fabricants/créateurs de jeux et aux joueurs de vivre une expérience plus immersive, amusante et réaliste que jamais auparavant. Les entreprises israéliennes joueront un rôle actif et dominant dans l’essor de l’industrie du jeu et du métavers. L’industrie technologique israélienne possède des capacités entrepreneuriales élevées et des technologies innovantes qui peuvent être et seront utilisées dans l’industrie du jeu. Si la décennie précédente a été la cyberdécennie, la prochaine sera la décennie du jeu en Israël. Les entreprises, entrepreneurs et technologies de pointe participeront activement à la construction de l’avenir de l’industrie des jeux. »

Partager :