Partager :

Ce matin le Haaretz consacre en première page une Une sur la victoire de Emmanuel Macron.

Vu d’Israël • Une réélection sur fond de “désenchantement”.

“Macron va rejoindre un club très restreint, celui des présidents français qui ont su assurer leur réélection. Ils n’étaient que deux jusqu’à présent”, salue Ha’Aretz. Mais le quotidien israélien note surtout que “sa victoire est beaucoup plus courte que lorsqu’il a battu Le Pen en 2017”. Un “désenchantement” qui se traduit d’abord par le niveau d’abstention, “le plus haut depuis 1969”, rappelle Ha’Aretz.

Israël • Les félicitations de Yaïr Lapid.

Quelques minutes après l’annonce du résultat de l’élection présidentielle française, le ministre des Affaires étrangères israélien, Yaïr Lapid, a félicité Emmanuel Macron pour sa réélection, en langue française. “Nous allons continuer à travailler ensemble et à renforcer la coopération entre nos deux pays”, a-t-il déclaré.

_________________

Les félicitations d’Ursula von der Leyen.

Quelques minutes après l’annonce du résultat de l’élection présidentielle française, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a félicité en français Emmanuel Macron pour sa réélection. “Ensemble, nous ferons avancer la France et l’Europe”, a-t-elle déclaré.

Vu du Liban • Une “nette” victoire mais pas “un blanc-seing”

L’Orient-Le Jour relève la “nette” victoire d’Emmanuel Macron, estimant qu’il s’agit là d’“une forme d’exploit” après un premier quinquennat pourtant “scandé de crises” comme les “gilets jaunes” ou encore le Covid-19. Cette réélection inscrit le pays “dans la continuité” concernant ses grandes orientations économiques, et son rôle au sein de l’Union européenne comme dans les relations internationales. Mais, tempère le quotidien francophone libanais, ce “score” ne lui octroie pas “un blanc-seing pour les cinq ans à venir, au moment où l’attendent des défis colossaux, sur fond de guerre en Ukraine et d’inflation galopante”.

Source : Courrier International.

Partager :