Partager :

Les affrontements ont repris sur le Mont du Temple après les prières du vendredi après-midi pour le Ramadan, quelques heures après que des Palestiniens ont affronté la police israélienne sur le site sacré de la Vieille Ville de Jérusalem. Un vrai miracle est à relever : zéro mort depuis le Ramadan sur l’esplanade. Cela prouve au moins une chose : la violence s’arrête à un moment donné car les manifestants savent qu’une limite est posée.

Selon i24News :

« Des dizaines de milliers de fidèles ont pris part aux principales prières du troisième vendredi du mois sacré musulman.

Il n’y a pas eu de chiffres officiels sur le nombre de participants, mais certains médias israéliens évoquent le chiffre de 90.000 fidèles.

De nombreuses personnes présentes ont brandi des drapeaux palestiniens et du Hamas et scandé des slogans en faveur du groupe terroriste au pouvoir à Gaza, qui a appelé à une « mobilisation » avant les prières.

« Nous sommes les hommes de Muhammed Deif », ont-ils scandé, en référence au chef de l’aile militaire du Hamas.

Ils ont également évoqué une bataille du VIIe siècle au cours de laquelle les forces musulmanes ont massacré et expulsé les Juifs de la ville de Khaybar, dans la péninsule arabique. Ils ont également appelé à « racheter Al-Aqsa », la mosquée située sur le Mont du Temple, par la violence ».

Partager :