Partager :

D’après les chiffres publiés par le bureau central des statistiques, le nombre de postes disponibles sur le marche israélien est supérieur à 150 000.

Le chiffre total d’emplois disponibles sur le marché a augmenté de 5.13%, témoignant d’un ralentissement dans sa progression depuis début 2022.

Le taux de chômage en Israël – 3.2% – est l’un des plus bas des pays développés.

Israël manque surtout de serveurs, d’agents commerciaux, d’ouvriers du bâtiment, de cuisiniers mais aussi d’ingénieurs, surtout dans la hi-tech.

On note aussi une pénurie de main d’oeuvre dans les métiers de nettoyage ou d’assistance aux personnes âgées et handicapées et l’on manque aussi de chauffeurs de bus et de camions.

L’agence de l’emploi israélienne explique que l’augmentation du nombre de postes à pourvoir est lié à une demande croissante dans les domaines technologiques qui trouvent peu de travailleurs qualifiés en réponse.

L’agence appelle le gouvernement à adopter des mesures pour booster la formation de personnes dans ces domaines.

/lphinfo.com/

Partager :