Partager :

La commission de politique monétaire de la Banque centrale d’Israël a confirmé, lundi, relever le taux d’intérêt de référence de 0,1% à 0,35%, comme il l’avait annoncé, afin de limiter la hausse de l’inflation et des prix de l’immobilier en Israël.

C’est la première fois que la Banque centrale relève le taux d’intérêt depuis novembre 2018.

Elle avait indiqué qu’elle commencerait à augmenter progressivement le taux d’intérêt en février, évoquant à l’époque de solides performances économiques parallèlement à la pandémie de COVID-19 et des signes d’une « activité économique soutenue ».

La Banque centrale a également évoqué la question du taux d’inflation, qui avait dépassé ses marges de fluctuation depuis la dernière réunion de politique monétaire début janvier, ainsi que la hausse des prix à la consommation et des logements.

Le taux d’inflation en Israël a atteint 3,5 % en février, légèrement au-delà de la marge supérieure fixée à 3% par la Banque, et devrait atteindre 3,6 % en 2022, retombant à 2 % en 2023, a indiqué la Banque centrale, estimant que les taux d’intérêt descendraient quant-à-eux à 1,5 % dans un an environ.

Partager :