Partager :

Le tourisme est le secteur qui a été le plus touché par la fermeture des frontières et les restrictions imposées aux voyageurs depuis le début du coronavirus, il y a deux ans.

Des milliers d’Israéliens travaillant dans le tourisme et dans l’hôtellerie et la restauration ont été mis en congé forcé (et donc indemnisés mais pas à la hauteur de leur salaire) ou licenciés. Pessa’h 2022 pourrait être la lumière au bout du tunnel qu’ils attendent depuis mars 2020.

Pour l’instant, les lieux sont encore vides, mais pendant Pessa’h les touristes du monde entier vont de nouveau affluer, notamment à Jérusalem (photo : KHC)

« Les deux dernières années ont été épouvantables » a expliqué Tzvi, un hôtelier de Jaffa qui travaille dans cette branche depuis plus de dix ans. « Pendant la fermeture des frontières, nous n’avons pratiquement pas eu de réservations. Avant l’apparition du variant Delta, les réservations ont repris, les choses ont semblé se normaliser et puis Israël a de nouveau fermé ses frontières ». Et le scénario s’est répété avec le variant Omicron.

Mais cette fois les choses doivent enfin changer.

Les frontières sont de nouveau grandes ouvertes et on ne prévoit pas de fermeture. Il n’y a plus de pays sur liste rouge, plus de restrictions liées à l’absence de vaccination. L’espoir que le secteur retrouve une partie de sa vigueur perdue est donc fondé. Les réservations pour mars rappellent celles d’avant le corona. Pour avril, les hôtels sont déjà réservés à près de 80 pour cent et on estime que ce chiffre grimpera à 95 pour cent. En Israël, l’entrée est libre dans de nombreux musées et parcs dont le musée d’Art de Tel-Aviv, le zoo de Haïfa et le jardin botanique de Jérusalem et il semble que les efforts entrepris pour faire de cette saison la meilleure depuis longtemps portent leurs fruits.

Les programmes ‘Cacher le Pessa’h’ sont tous réservés et il a fallu embaucher du personnel supplémentaire pour satisfaire aux exigences alimentaires particulières imposées pendant Pessa’h. Quoiqu’il en soit, le personnel est fin prêt à recevoir les touristes et déborde d’énergie. On peut raisonnablement penser que rien ne viendra empêcher le retour en force tant attendu et mérité des touristes.

israelentreleslignes.com/

Partager :