Partager :

Le Royaume-Uni a sanctionné mardi trois oligarques proches du Kremlin et cinq banques russes pour « frapper la Russie très fort », se disant prêt à aller plus loin en cas de nouvelle escalade militaire.

Deux des trois oligarques sont de la même famille, tous deux juifs. Il s’agit de Boris et Igor Rotenberg.

Boris Rotenberg est copropriétaire de SGM Group, la plus grande entreprise de construction et d’infrastructure de Russie. Igor Rotenberg est un milliardaire impliqué dans le forage, les infrastructures et l’immobilier.

Il leur sera interdit d’entrer en Grande-Bretagne et il sera interdit à toutes personnes et entités britanniques de traiter avec eux.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a déclaré que les sanctions prises à l’encontre des oligarques et de cinq banques russes constituaient « le premier barrage » de mesures prises en réponse aux actions du Kremlin en Ukraine.
De son côté, l’Union européenne, dont ne fait plus partie le Royaume-Uni, a aussi approuvé un « paquet de sanctions » contre la Russie, « à l’unanimité », a indiqué le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian.

Washington isole la Russie

La « première tranche » de sanctions économiques annoncée mardi par Washington vise pour sa part à couper la Russie de l’accès aux financements occidentaux, et des mesures supplémentaires sont « sur la table » en cas d’ »escalade » russe en Ukraine, ont averti les Etats-Unis.

Washington a attaqué sur trois fronts: la dette souveraine, le financement des dépenses militaires à travers deux banques publiques, et cinq oligarques proches du président russe Vladimir Poutine.

Times of Israel.

Partager :