Partager :

La plus ancienne institution bancaire privée des Émirats arabes unis, Mashreq Bank PSC, a fait appel à la société fintech israélienne ThetaRay, un développeur de logiciels qui imitent la prise de décision intuitive humaine pour détecter les fraudes financières et pour sécuriser les transferts de paiement transfrontaliers avec d’autres institutions financières, a déclaré la société lundi.

Fondée en 2013, ThetaRay affirme que sa solution permet aux banques, institutions financières et entreprises mondiales d’augmenter et de simplifier le volume des transferts d’argent internationaux, en accélérant la réalisation des transactions sans craindre qu’elles soient utilisées pour le blanchiment d’argent, le financement du terrorisme, la traite des êtres humains et le trafic de drogue.

La solution est basée sur un apprentissage automatique avancé qui peut détecter les signes de blanchiment d’argent avant qu’il ne soit effectué.

ThetaRay, dont le siège est à Hod Hasharon, a déclaré que ses clients sont des autorités gouvernementales et des banques et institutions financières internationales.

La Mashreq Bank est le premier client de la société israélienne dans les Émirats arabes unis, a-t-elle indiqué.

En octobre, ThetaRay a remporté une compétition fintech pour les entreprises israéliennes au Abou Dhabi Global Market (ADGM).

« Nous sommes impatients d’accélérer la collaboration avec d’autres institutions financières aux EAU et dans tout le Moyen-Orient, dans le cadre de l’expansion continue de la portée mondiale de ThetaRay », a déclaré Mark Gazit, PDG de ThetaRay, dans un communiqué.

i24News.

Partager :