Partager :

D’après le rapport annuel de Leket Israel publié en coopération avec le ministère de l’Environnement, en 2020 près de 2,5 millions de tonnes de nourriture ont fini à la poubelle, ce qui a coûté à Israël quelque 6 milliards de dollars. Un foyer classique jette chaque année pour environ 3 600 shekels (environ 1 020 euros, 1060 CHF) de nourriture dont près de la moitié est encore mangeable. En raison de la pandémie, le gaspillage alimentaire a davantage concerné les particuliers que les hôtels et les cantines.

Si on tient compte de la consommation d’eau et des autres ressources nécessaires à la production de cette nourriture, à l’enlèvement des ordures, à la pollution atmosphérique, etc., le gaspillage alimentaire a coûté un milliard de dollars supplémentaire. Ces chiffres font d’autant plus mal qu’en Israël quelque 630 000 foyers, soit près de 800 000 enfants, ne mangent pas à leur faim.

« La prévention du gaspillage alimentaire est vitale pour l’économie, la société et l’environnement » insiste Chen Herzog, rédacteur du rapport et économiste en chef chez BDO Consulting. « Si nous n’établissons pas de plan national pour mettre fin à cette gabegie, nous ne réaliserons pas nos objectifs proclamés à Glasgow lors de la conférence sur le climat pour réduire les émissions à effet de serre dans le secteur des déchets et nos déclarations resteront lettre morte ».

 En Israël, plus d’un tiers de la nourriture finit à la poubelle (photo : Pixabay)
En Israël, plus d’un tiers de la nourriture finit à la poubelle (photo : Pixabay)

Autres informations :
Une très importante quantité de nourriture finit à la poubelle (en anglais), Times of Israel
https://www.timesofisrael.com/2-5-million-tons-of-wasted-food-last-year-cost-country-6-billion-report/

Partager :