Partager :

EMISSION SUR RADIO JUDAICA. Radio Judaica est une radio bruxelloise d’information sur le monde juif, la Belgique et sur la communauté juive. Elle a été créée en 1980 à l’initiative du Cercle Ben Gourion, et est donc la plus ancienne radio juive à être créée en Europe. Radio Judaica émet sur le 90.2 FM (en mode analogique), et 12B (en mode numérique). La chaîne émet en continue. Lors de l’attentat du musée juif de Bruxelles en 2014, l’équipe de Radio Judaica arrive directement sur les lieux et est la première à informer sur l’événement. En 2020, la chaîne fête ses quarante années d’activité.

Pour la chercheuse Caroline Sägesser, Radio Judaica est : « la seule radio juive de Belgique, qui diffuse des bulletins d’information concernant Israël, des nouvelles intéressant la communauté, mais également des émissions consacrées à la vie politique ou culturelle belge.

Cette radio, qui fut semble-t-il la première radio juive privée en Diaspora, a été créée à la fois pour affirmer les opinions de la partie de la communauté juive qui ne se retrouvait pas dans l’orientation progressiste du CCLJ, et pour diffuser une image d’Israël plus positive que celle apportée par la couverture des médias belges ».

EMISSION SPECIALE. BUDGET D’ISRAËL.

Le parlement israélien a voté en faveur d’un budget (59 pour et 54 contre à la Knesset). La proposition de budget avait été approuvée en août par le gouvernement de coalition de Naftali Bennett. Le projet de loi de finances ira maintenant en Commission avant d’être soumis pour approbation finale en deuxième ou troisième lecture à l’automne.

Le budget de l’État pour 2021 sera de 113 milliards d’euros. Aucun budget n’avait été voté en Israël depuis 2018. L’économie israélienne s’est redressée après avoir été durement touchée par la pandémie de coronavirus. En juillet, la banque centrale prévoyait une croissance du PIB de 5,5% en 2021 et de 6% en 2022.

A. DEFENSE. Selon le Premier ministre Naftali Bennett, le budget comprend des investissements dans l’éducation, la défense, l’environnement, les transports publics et la haute technologie.

B. REFORMES. Le Budget présenté par le ministre des Finances Avigdor Liberman comprend des réformes radicales sur l’industrie agricole, les taxes élevées imposées aux articles en plastique et les boissons sucrées, ainsi que des changements considérables dans les politiques d’importation.

D’autres réformes majeures incluent le relèvement progressif de l’âge de la retraite pour les femmes.

C. SOCIAL. Selon M. Liberman, il s’agit du « budget le plus social de l’histoire du pays ». Sans une approbation du budget par les élus, la Knesset sera dissoute et de nouvelles élections législatives seront convoquées 90 jours plus tard.

D. SIMPLIFICATION. Le budget 2021-2022 prévoit une simplification de la réglementation sur les importations afin de pouvoir importer des produits électroniques, des cosmétiques, des produits alimentaires, des jouets et bien d’autres produits encore répondant aux standards internationaux. Ces articles étaient soumis jusqu’ici à un processus d’autorisation local. En adoptant cette démarche, Israël se calquerait enfin sur les conditions en vigueur aux Etats-Unis et en Europe.

E. RABBINS. Le Grand-Rabbinat va perdre son monopole. A l’avenir, des organisations privées pourront également établir des certificats de cacherout.

G. METRO. D’ici 2032, Tel-Aviv aura son métro. Conformément au budget, ce projet sera prioritaire pour tous les ministères.

 

Partager :