Partager :

Huit licornes fondées en Israël ont leur siège à San Francisco – c’est le nombre le plus élevé dans une ville après New York. Deel, dont les bureaux sont installés juste au-dessus du terrain de baseball d’Oracle Park, est la dernière firme à avoir rejoint ce club très fermé.

La start-up, spécialisée dans les plateformes de paiement et de comptabilité, a annoncé avoir achevé une série de financement à hauteur de 516 millions de dollars, ce qui fait passer son évaluation à 1,25 milliard de dollars. Deel a collecté 206 millions de dollars au total – tout cela au cours des onze derniers mois.

A quelques centaines de mètres se trouve ironSource, une entreprise spécialisée dans la monétisation et la distribution, qui a récemment annoncé son plan d’entrer en bourse par le biais d’un SPAC (special purpose acquisition company). L’accord conclu avec Thoma Bravo Advantage permet à la start-up d’être dorénavant évaluée à 11,1 milliards de dollars.

Près de San Francisco, Palo Alto héberge dorénavant sept « licornes » fondées au sein de l’État juif, dont les compagnies d’assurance Hippo (elle est évaluée à cinq milliards de dollars) et Next Insurance (à quatre milliards de dollars). Le 22 mars, Wiz a conclu un tour d’investissement de 130 millions de dollars, et son évaluation est dorénavant d’1,7 milliards.

« La devise de la Silicon Valley, c’est ‘aller vite et tout casser’, » explique Kaplowitz. « Et les Israéliens, bien sûr, ont un mot pour ça : chutzpah. »

Mountain View accueille Rapyd, une firme évaluée à 2,5 milliards de dollars et SentinelOne, à 3,1 milliards de dollars.

L’entreprise d’innovation en base de données Redis Labs (avec deux milliards de dollars) a aussi installé ses bureaux à Mountain View. Le 7 avril, Redis et Trax (une compagnie évaluée à 2,3 milliards de dollars à San Francisco), leader dans l’analyse de vente, ont réussi à soulever à eux deux 950 millions de dollars.

« Quand on constate ces chiffres stupéfiants », note Kaplowitz, « on commence à comprendre que les investissements financent de nouveaux emplois et qu’ils stimulent les activités économiques locales ».

IsraelValley et Times.

Partager :