Partager :

C’est la Californie qui héberge le plus grand nombre de start-ups fondées en Israël répondant aux critères de « licorne » dans l’ensemble des États-Unis, après que cinq entreprises privées ont atteint le seuil crucial d’une valorisation d’un milliard de dollars, le surpassant pour quelques-unes.

Le nombre de firmes dites « licornes » est dorénavant de 22 dans l’état, selon l’USIBA (l’alliance commerciale entre les États-Unis et Israël).

Chacune de ces start-ups a au moins un fondateur israélien et a installé son siège mondial et américain en Californie.

« Ces chiffres sont fous », a estimé Aaron Kaplowitz, le président de l’USIBA, dans un courriel accompagnant le communiqué. « La Californie continue d’attirer les innovateurs les meilleurs et les plus brillants du monde. Nous voyons aujourd’hui s’implanter une nouvelle génération d’entrepreneurs israéliens qui contribuent à l’écosystème d’innovation du nord de la Californie et qui bénéficient d’une bonne réserve d’investisseurs en capital-risque ».

Toutes ces start-ups se sont installées dans la Silicon Valley, à l’exception d’Orca Security, une firme de cybersécurité spécialisée dans le Cloud. Au mois de mars, cette entreprise de Los Angeles a terminé à une évaluation de 1,2 milliard.

IsraelValley et Times.

Partager :