Partager :

Depuis janvier 2020, une jeune start-up israélienne OKO propose une assurance aux petits exploitants agricoles maliens exposés aux conséquences du changement climatique. Cette innovation a été rendue possible par le recours aux technologies mobiles et aux satellites.

Créée en avril 2018, à Tel Aviv, en Israël, OKO a mis à profit son expérience en micro-assurance vie et santé, pour concevoir et distribuer des produits d’assurance agricole.

Des pays comme le Mali où plus de la moitié de la population – environ vingt millions d’habitants – vit en zone rurale, les petites exploitations agricoles constituent bien souvent la principale source de revenus et de moyens de subsistance et elles sont de plus en plus exposées aux risques naturels, en particulier de sécheresse et d’inondation.

D’où le besoin accru de concevoir et déployer des systèmes adaptés de protection contre les risques météorologiques. Et c’est pour essayer de répondre à cet impératif que la start-up israélienne OKO s’est associée, à travers leurs filiales, au groupe français de téléphonie mobile Orange, ainsi qu’à l’assureur panafricain SUNU.

La nouvelle assurance OKO se distingue cependant des systèmes traditionnels d’assurance agricole, car elle s’appuie essentiellement sur les technologies mobiles et les satellites. Le paiement de la prime s’effectue ainsi à partir de la plateforme Orange Money, ce qui contribue à rassurer les paysans sur les risques d’arnaque.

Autre innovation : l’automatisation de procédés coûteux tels que l’analyse du sinistre par un expert. En lieu et place des spécialistes envoyés sur le terrain pour évaluer les dégâts et calculer les indemnités à verser aux assurés, la société OKO s’appuie sur des données satellite.

Présente aujourd’hui au Mali et en Ouganda, la jeune entreprise israélienne souhaite se développer dans d’autres pays comme la Côte d’Ivoire, Madagascar ou encore le Cameroun. A terme, son ambition est de devenir un leader panafricain de l’assurance agricole et d’exporter cette solution en Asie du sud-est et en Amérique latine.

Source : TV5 Monde & Israël Valley

Partager :