Partager :

Un entretien entre Moulay Hafid Elalamy, ministre marocain de l’Industrie, du Commerce et de l’économie verte et numérique et Amir Peretz (1), ministre israélien de l’Économie. Lors de cet entretien, les deux responsables ont identifié un ensemble de secteurs qui fournissent des qualifications importantes pour le partenariat. Ces secteurs sont : le textile, l’industrie alimentaire, la recherche appliquée dans l’industrie, les technologies vertes, ainsi que l’industrie des énergies renouvelables. MM. Elalamy et Peretz ont également décidé de la mise en place d’un groupe de travail conjoint dont la mission sera l’élaboration d’une feuille de route de la coopération entre les deux pays dans ces domaines. En clair, il est question d’un plan d’action détaillé pour chaque secteur identifié. (Source : bladi.net)

Avant d’enchaîner sur des discussions en anglais sur les perspectives de partenariat entre le deux pays, Amir Peretz, ministre israélien de l’Economie, a d’abord tenu à s’exprimer en darija avec son interlocuteur. «Ecoutez mon frère. Permettez-moi de partager avec vous en darija avant d’enchaîner en anglais», a d’abord lancé le ministre israélien de l’Economie, Amir Peretz, en s’adressant au ministre de l’Industrie et du commerce, Moulay Hafid Elalamy, lors de la visioconférence que les deux hommes ont eue, qui était consacrée à l’examen des perspectives de coopération industrielle entre Israël et le Maroc. «Je suis très content de vous rencontrer. Je suis né à Bejaâd. Mes parents ont quitté le Maroc pour Israël il y a de cela 64 ans, alors que j’avais quatre ans. J’ai occupé pendant longtemps des fonctions ministérielles. D’abord, en tant que ministre de la Défense, puis ministre de l’Economie», a dit Amir Peretz dans sa langue natale. (le360.ma)

(1) Amir Peretz (en hébreu : עמיר פרץ), né le 9 mars 1952 à Bejaâd au Maroc, est un homme politiqueisraélien, disposant également de la nationalité marocaine1. Il est président du parti travailliste israélien de à . Il mène alors la campagne travailliste aux élections législatives israéliennes de 2006 et négocie l’entrée du parti dans la coalition menée par Ehoud Olmert, à la suite de la victoire de Kadima. Peretz retrouve la présidence du parti en 2019 et devient ministre de l’Économie l’année suivante.

 

Partager :