Partager :

Hier à l’aéoport Ben-Gourion, 256 Bné Ménashé sont arrivés en Israël dans un avion d’El-Al depuis le nord-est de l’Inde, à la frontière avec la Birmanie. Ce groupe ethnolinguistique des Etats frontaliers du nord-est de l’Inde, qui a toujours observé les rites du judaïsme, est reconnu par l’Etat hébreu comme descendant de l’une des fameuses tribus perdues.   

Des descendants de la tribu Menashe, l’une des dix tribus expulsées de la Terre d’Israël à la fin de la période du Premier Temple, il y a plus de 2700 ans, par le roi d’Assyrie. A cause de l’assimilation ils vont devoir suivre un processus de conversion mais ils sont très attachés à la Torah, aux Mitzvot et à Israël.

D’ailleurs tous pleuraient à l’écoute de l’Hatikva. Une communauté qui compte 10 400 membres. 4000 sont déjà aarivés en Israël où ils se sont assez bien intégrés. Les 6 200 qui sont toujours en Inde attendent impatiemment de les suivre.(Sosna Ophir)

LE PLUS.

Baruch Chayim Gangte et Yotam Singson font partie d’un groupe de douze membres de la communauté des Bnei Menashe ayant fait leur alyah depuis l’Inde en 2014, et qui ont récemment intégré la brigade Kfir de Tsahal, spécialisée dans la lutte contre le terrorisme palestinien en Cisjordanie. La montée en Israël de ces jeunes a été organisée par le groupe Shavei Israel, dirigé par Michael Freund, qui s’est donné pour mission d’aider les Bnei Menashe à émigrer en Terre sainte.

« En tant que Juif, je ressentais le besoin de faire mon alyah et de défendre mon pays en intégrant l’armée », explique Baruch Chayim Gangte.  « J’aime être à l’armée. Tous les amis avec lesquels je suis monté en Israël font partie du même bataillon que moi. Nous vivons cette nouvelle expérience ensemble et nous sommes tous confrontés aux mêmes défis, tout en ayant la conviction que nous accomplissons quelque chose d’important », affirme de son côté Yotam Singson. « Plus les jours passent, plus nous nous familiarisons avec l’hébreu et la culture israélienne, ce qui va nous permettre de nous intégrer dans la société beaucoup plus facilement. Rejoindre Tsahal est aussi très important pour ça », ajoute le soldat.  (i24 News)

Partager :