Partager :

Moody’s a annoncé qu’elle maintient la note A1 accordée à Israël lors de sa dernière notation. Sur la grille de notation de cette société, A1 correspond au stade le plus élevé de la catégorie « Upper Medium Grade » (Qualité moyenne supérieure) juste avant l’accès à la catégorie « Haute Qualité ». En termes de rangs, il s’agit du 5e sur une échelle de 21 crans. Il s’agit d’une très bonne nouvelle compote tenu de la la crise du Corona et en comparaison à d’autres pays de l’Ocde qui ont vu leur notation revue à la baisse.

Tout comme l’agence Standard & Poor’s et le Fonds monétaire international récemment, Moody’s note qu’Israël est entré dans la crise avec une économie forte et félicite la politique économique, monétaire et fiscale du gouvernement durant cette période. Elle estime qu’Israël réussira à sortir assez facilement de la crise économique conséquente au Corona.

Les points forts d’Israël notés par Moody’s sont l’innovation et les exportations, notamment celles de gaz naturel qui permettront de réguler l’équilibre des comptes. Le point négatif soulevé par l’agence : l’instabilité politique.

Le ministre des Finances Israël Katz a réagi à cette troisième bonne nouvelle consécutive : « Suite à la décision de l’agence Standard & Poor’s et du Fonds monétaire international, le rapport annuel de l’agence Moody’s a également fait part de la confiance qu’elle place dans la gestion de la politique économique du gouvernement.

Cette agence, comme les autres, croit en la solidité de l’économie israélienne et dans sa capacité à se relever rapidement de la crise. Elle loue également la politique macro-économique de l’Etat d’Israël et le soutien que l’Etat apporte aux citoyens. Je continuerai à trouver des solutions pour les entrepreneurs, les indépendants et les salariés, et parallèlement, je ferai avancer le dossier du budget 2021 à côté d’une série de lois budgétaires et de réformes qui aideront l’économie et les citoyens du pays ».

Source : lphinfo.com

Partager :