Partager :

Lorsque la première vague de coronavirus a atteint le sud des États-Unis, beaucoup d’écoles religieuses des synagogues ont du se tourner vers les cours en ligne.

Et c’est Ofek Learning Hub, programme d’apprentissage à distance juif centré sur Israël, enseigné par des éducateurs expérimentés et accessible aux étudiants de tous âges en Amérique du Nord et au-delà qui s’est imposé.

Lancé au printemps par l’Israeli American Council (IAC), le programme propose des cours sur toute une série de sujets liés au judaïsme, aux juifs et à Israël en hébreu ou en anglais (ou les deux). L’idée est de maintenir et de cultiver le lien des Juifs américains avec Israël, même à une époque où il n’est pas possible de voyager en Israël à cause du coronavirus.

Le développement d’Ofek Hub s’inscrit dans l’approche générale de l’IAC visant à identifier les besoins de la communauté juive américaine et à trouver des moyens innovants pour y répondre. Fondé par des Israélo-Américains vivant en Californie, l’IAC a intégré ce type de mentalité de startup dans l’ADN de l’organisation.

Si de nombreux cours s’adressent aux jeunes enfants, les adolescents et les adultes utilisent également Ofek Hub. À ce jour, plus de 1 600 étudiants ont suivi plus de 100 cours dans le cadre du programme.

Bien que le centre soit né en réponse à la pandémie, ce n’est pas seulement pour la pandémie, a déclaré M. Nicolet, soulignant la mission plus large du centre Ofek, qui est d’aider les Juifs de la diaspora à renforcer leurs liens avec Israël, les Israéliens et le peuple juif dans son ensemble.

Pour l’IAC, la création d’Ofek Hub est une progression naturelle. L’organisation a été fondée il y a 13 ans pour aider les Israéliens vivant en Amérique du Nord à se sentir plus ancrés à la fois en Israël et dans leurs communautés juives locales.

« Nous avons vu une menace », a déclaré M. Nicolet, directeur d’établissement. « Ils n’étaient pas connectés à la communauté juive américaine et s’intégraient à un rythme élevé dans la société américaine plus large. Pour la plupart, ils étaient ignorés à la fois par la communauté juive américaine et par Israël, et en conséquence, ils étaient déconnectés de tout ».

Le travail de proximité de l’IAC a aidé toute une génération de jeunes Israéliens américains à se sentir connectés à leurs racines israéliennes et entre eux, a-t-il dit. Les manifestations de l’organisation attirent également un grand nombre de jeunes juifs dont les familles ne sont pas israéliennes.

Les étudiants disent qu’ils retirent beaucoup de cette expérience, car ils poursuivent leur éducation juive tout en ayant le sentiment de faire partie de quelque chose.

Source : JTA & Israël Valley

 

Partager :