Partager :

La haute cour de l’état du Kerala (Inde) vient d’ autoriser une femme du Malayali (côte du Malabar), résidant en Israël à divorcer via visio conférence.

Un tribunal de division composé du juge SV Bhatti et du juge Bechu Kurian Thomas a accepté la demande  d’une femme originaire d’Alappuzha, après qu’elle ait affirmé qu’elle ne pouvait pas assister au procès de divorce devant le tribunal de la famille de Mavelikkara par crainte de contracter le Covid-19.

Elle vit avec son petit enfant en Israël en raison de son travail et un voyage en Inde les exposerait au risque de contracter le virus, avait-elle fait valoir. Dans la requête déposée par l’intermédiaire de l’avocat DB Binu, elle a également demandé un règlement rapide de l’affaire de divorce en instance devant le tribunal de la famille. Tout en statuant sur son plaidoyer, le tribunal a ordonné au tribunal des affaires familiales de mener la procédure de divorce par vidéoconférence dans la mesure du possible.

Le tribunal de la famille devait examiner l’affaire dans un délai d’un mois et terminer le procès aussi rapidement que possible, a ordonné la haute cour. La femme s’est mariée en 2001, mais le divorce a été demandé devant le tribunal de la famille en 2015. Bien que le litige concernant la restitution des ornements en or et autres objets de valeur ait été réglé par le tribunal, l’affaire a été portée devant le tribunal de la famille, car les conditions du règlement n’ont pas été respectées.

Source : Times of India & Israël Valley

 

 

Partager :