Partager :

Israël est un des grands exportateurs de mangues et d’avocats en Europe. Jordi Fijnheer, directeur des ventes chez FruitPro, aux Pays-Bas, a cependant remarqué que cette année n’était pas la meilleure pour aucun de ces produits. La vague de chaleur qui a frappé le pays a entraîné des volumes décevants, en particulier pour les mangues. « Ce fut une année creuse pour les mangues et les avocats. Mais à cause de la pénurie, il y a maintenant une forte demande pour les avocats ».

« Nous utilisons déjà de jeunes fruits pour compléter les volumes sur le marché européen. C’est tout à fait différent que l’année dernière. Ensuite, nous avons dû travailler dur pour créer une demande pour nos avocats israéliens. Maintenant, nous sommes en bonne position et il s’agit simplement de répondre à la demande. Cette forte demande est en partie due au coronavirus et à la baisse des rendements des cultures ».

FruitPro travaille avec Galilee Export en Israël et propose un assortiment de produits israéliens comme les agrumes, les grenades, ainsi que les avocats et les mangues. « De tous les produits, les avocats sont en tête de liste avec les volumes provenant de ce pays. C’est aussi le plus gros producteur. Nous le constatons entre autres par l’augmentation des surfaces cultivées. L’organisation des producteurs de Galilee Export gagne aussi des producteurs chaque année. Ils veulent exporter des avocats vers d’autres marchés ».

« La saison israélienne s’étend de septembre à avril pour les variétés à peau verte. Et de décembre à mai pour la variété Hass. L’Ettinger, une variété israélienne, est principalement destinée aux marchés d’Europe de l’Est et de Russie. Le Hass est destiné au marché de l’Europe de l’Ouest. En dehors de ces saisons, nous complétons notre gamme avec des avocats d’Amérique du Sud et d’Afrique, ce qui nous permet de livrer toute l’année ».

La principale force d’Israël réside dans sa saison, selon Jordi. « Entre novembre et mars, il y a en fait peu d’alternatives sur le marché. Le marché européen est alors dépendant de la région méditerranéenne. Israël offre de grands volumes d’avocats, de grenades et d’agrumes ». Israël arrive sur le marché un peu plus tôt que son concurrent, l’Espagne. Grâce à ses avantages en matière de transport, l’Espagne peut souvent vendre ses produits moins cher qu’Israël. « Nos produits sont plus performants que ceux de l’Espagne en termes de volume et de qualité », poursuit Fijnheer.

Bien que la superficie consacrée à l’avocat soit en augmentation, celle des mangues reste stable. « Les manguiers, par contre, ont un rendement à l’hectare plus élevé. Mais les avocats ont toujours un rendement plus élevé au final. Israël peut également être beaucoup plus compétitif sur le marché mondial de l’avocat que sur celui de la mangue. Là, il y a des chevauchements avec d’autres pays. En général, les avocats offrent également plus de sécurité que les mangues. Outre les variétés bien connues Kent et Keith, il existe aussi plusieurs autres grandes variétés comme l’Omer, la Shelly et la Maya. Avec leur couleur foncée, elles sont très attrayantes ».

En ce qui concerne la cueillette, l’emballage et l’expédition de ses produits, FruitPro a rencontré très peu d’obstacles de la part de COVID-19. « Les volumes sont arrivés comme d’habitude. Nous n’avons cependant pas pu respecter nos accords avec les producteurs israéliens. Heureusement, les exportations israéliennes sont bien organisées. Aux Pays-Bas, les avocats peuvent encore être emballés à volonté dans des flow packs, des boîtes ou un filet ».

Source : Fresh Plazza & Israël Valley

Partager :