Partager :

Les responsables de la construction d’un téléphérique qui relierait Jérusalem-Ouest à la Vieille Ville ont rencontré des entrepreneurs intéressés par ce projet, et ce, même si la Haute Cour n’a pas encore statué sur la légalité de l’approbation du projet par les services de planification.

L’Autorité de développement de Jérusalem – agence conjointe réunissant le gouvernement et la municipalité de Jérusalem – a organisé sa première rencontre pour les entrepreneurs potentiels dans la journée de dimanche, avec pour objectif de fournir des informations sur ce plan avant l’émission officielle d’un appel d’offres. Des entreprises majeures, comme Dania Sibus et Y.D. Barazani, étaient au rendez-vous. Une autre réunion est prévue la semaine prochaine.

Ce téléphérique, qui bénéficie d’un budget gouvernemental de 200 millions de shekels, doit relier le complexe culturel Tahana Rishona, dans le sud de la ville, à la Porte des Maghrébins, dans la Vieille Ville – la porte la plus proche du mur Occidental, le site de prière le plus sacré du judaïsme. Il s’arrêtera au mont Sion et son site de maintenance sera installé dans le quartier d’Abu Tor.

Partager :