Partager :

Les israéliens, à travers les médias, sont en général sur-informés sur les évènements qui touchent les Etats-Unis, et suivent avec une grande attention les péripéties de  Trump & Co. Le cas de la nomination de la juge suprême a attiré des milliers de personnes sur les réseaux sociaux (instagram…).

De nombreux israéliens (surtout des femmes politiques et avocates) sont tombés sous le charme de « Amy ». Donald Trump a salué en début de semaine la confirmation par le Sénat de la juge Amy Coney Barrett à la Cour suprême comme un « jour historique pour l’Amérique », lors de la prestation de serment de la magistrate à la Maison Blanche.

Selon i24 News : « Le président républicain a loué « les qualifications impeccables », « la générosité dans la foi » et « le caractère en or » de la juge, qui va ancrer durablement la haute juridiction dans le conservatisme. Elle a pour sa part promis de tenir ses convictions personnelles à l’écart de son travail de juge. Le contraire « serait un manquement au devoir », a-t-elle estimé. La magistrate rejoindra le temple du droit américain, où elle prendra le siège laissé vacant par le décès de l’icône progressiste et féministe Ruth Bader Ginsburg le 18 septembre.

A huit jours de la présidentielle, cet événement pourrait galvaniser les électeurs de la droite religieuse, tandis que Donald Trump aura nommé au cours de son mandat, plus de 200 juges fidèles à leurs valeurs dans l’ensemble du système judiciaire fédéral. Le chef de la majorité démocrate, Chuck Schumer, a dénoncé l' »hypocrisie » des républicains. Pour lui, la juge Barrett n’a pas été choisie pour ses qualifications mais parce qu’elle « a des opinions de droite radicale », notamment sur l’avortement, les droits civiques ou l’environnement. Il a fait part de sa « tristesse » face à ce qui est pour lui « l’un des jours les plus sombres de l’histoire américaine ». » (Source : i24 News)

Juge Barrett

Partager :