Partager :

Faux jobs dans le domaine médical, certificats de complaisance venant de médecins, marcher avec une planche (cassée!) de Surf au bord de la plage, s’habiller en (faux) sportif de haut niveau, participer à des manifestations publiques, acheter des médicaments (inutiles!) pour justifier un déplacement au SuperPharm, Visiter toutes les heures un marché de légumes …

Chacun a construit une stratégie pour ne pas être confiné à la maison. IsraelValley hésite à vous transmettre toutes les combines car des poursuites juridiques pourraient être mis en oeuvre par la police israélienne.

Selon (1) : « Selon les données du service public de l’emploi, 150 000 personnes ont été renvoyées ou mises en congé sans solde depuis le début du confinement. L’organisation caritative Leket Israel estime par ailleurs que 145 000 personnes ont plongé dans l’insécurité alimentaire depuis mars. Quant à la banque centrale, elle craint une chute du PIB de 7% sur l’année.

Or, selon le Ministère de la santé, le reconfinement peut bien stabiliser un taux d’infection qui bat des records mondiaux, mais il ne le réduira pas forcément. Le nombre de morts demeure certes limité et les hôpitaux peuvent encore tenir, mais ils manquent d’infirmiers et les équipes s’épuisent.

Depuis une semaine, le reconfinement israélien, une première parmi les économies développées, avait pris la forme d’un immense test de solidarité nationale. Le constat d’échec est sans appel: aucun segment de la société israélienne n’en sort grandi.

Il y a eu les combines trouvées par chacun pour se réunir en famille. Il y a eu les défis politiques, comme ce repas organisé en plein air par des manifestants de gauche anti-Netanyahou, durant le couvre-feu du 18 septembre.

Il y a eu ces rassemblements de juifs ultra-orthodoxes hostiles au reconfinement et celui organisé sur une plage de Tel-Aviv, en défi à l’interdiction de fouler le sable.

Il y a eu ces bars qui refusaient de fermer et ces conseillers de M. Netanyahou qui ont rompu leur quatorzaine, imposée après un retour de l’étranger. L’un d’eux a été filmé alors qu’il tentait de jouer incognito les agents provocateurs, dans une manifestation près de la rue Balfour… »

(1) /www.letemps.ch

Partager :