Partager :

Plus de 200.000 manifestants se sont rassemblés samedi soir dans plusieurs villes d’Israël pour protester contre le confinement généralisé en vigueur depuis trois semaines et la gestion de la pandémie de coronavirus du gouvernement, dans laquelle ils disent « ne plus avoir confiance ».

Selon i24 News : « Plusieurs milliers de personnes ont défilé dans les rues de Tel Aviv et ont protesté place Rabin, place Habima et à Yafo. Les participants tenaient des drapeaux noirs, symboles du mouvement anti-Netanyahou et des drapeaux d’Israël ainsi que plusieurs pancartes appelant à la démission du Premier ministre.

D’autres citoyens ont manifesté à Jérusalem, Hertzliya, Haifa et Césarée mais aussi sur les ponts et aux intersections du pays.

Huit personnes ont été arrêtées en marge des manifestations à Tel Aviv et Jérusalem.

Les manifestants exigent depuis plus de quatre mois la démission de Benyamin Netanyahou et une meilleure gestion de la crise sanitaire et économique.

Lors de ces manifestations hebdomadaires, ils expriment leur mécontentement mais aussi leur incompréhension et leur désespoir face à des mesures sanitaires jugées « injustifiées. »

La semaine dernière, des heurts ont éclaté entre les manifestants et les forces de police à Tel Aviv au cours desquels une quarantaine de personnes ont été arrêtées et la « violence policière » a été dénoncée.

Pendant le confinement généralisé, les manifestations sont autorisées dans un périmètre d’un kilomètre autour du domicile, avec le respect des gestes barrières ».

Partager :